Spread the love

Le Parlement israélien a voté dimanche soir 13 juin la confiance au gouvernement du nouveau Premier ministre Naftali Bennett, qui succède à Benyamin Netanyahu, au pouvoir depuis 12 ans.

Soixante députés ont voté pour la nouvelle coalition, 59 contre. Un député de la liste Ra’am s’est abstenu, comme il avait menacé de le faire, ce qui veut dire que le nouveau gouvernement va obtenir la majorité relative et non pas absolue, rapporte notre correspondant en direct de la Knesset à Jérusalem, Michel Paul. C’est un détail qui n’échappe pas à l’opposition. Un départ un peu bancal pour la nouvelle coalition.

« Un gouvernement qui prend la route avec 60 voix contre 59 on n’a jamais vu ça en Israël, a commenté l’ex-ministre Tsahi Hanegbi, un des dirigeants du Likoud le parti de Benyamin Netanyahu. Et le destin d’un gouvernement de minorité est connu d’avance. Nous allons nous battre dans la rue, sur les places et dans les médias contre une politique que nous n’acceptons pas. »

Mais le travailliste Nachman Shay, désormais ministre de la Diaspora se veut optimiste. « Je crois qu’il ne faudra pas nous mesurer avec un chronomètre à la main. Nous allons réussir, nous allons gouverner. Il y aura des querelles. Mais c’est comme dans les mariages. Il y a des compromis, il y a des conciliations et en attendant on continue de travailler. 

Leave a Reply

Your email address will not be published.