La suspension des franchises et des contracts d’électricité n’a aucune force légale, selon Youri Latortue

Spread the love

« Les lois sur les zones franches et les investissements traitent de la question. Les rapports de 2018 de la Commission Éthique et Anticorruption du Sénat ont indiqué la marche à suivre pour une bonne gestion de ces dossiers. Malheureusement, le Président a choisi de tout faire à sa manière en dehors des normes. Si Jovenel Moïse n’avait pas été animé par un sentiment de vengeance, il n’avait qu’à présenter un projet de loi visant l’élimination des franchises »,poursuit le Président de la commission sénatoriale qui estime qu’avec ces résolutions, Jovenel Moïse ne fait que fragiliser davantage la situation du pays en donnant l’opportunité aux compagnies contractantes d’attaquer l’Etat. « La façon dont le chef de l’Etat s’attaque à ces dossiers est partisane. S’il veut agir, ses actions ne doivent pas viser uniquement les franchises et les contrats d’électricité. Sinon, l’état sera ridiculisé. On attend cette même velléité de la part du Président pour les dossiers PetroCaribe, DERMALOG, SOFIDAI, Lampadaires et l’affaire des Cabris améliorés », conclut Youri Latortu arguant que la suspension des contrats d’électricité et des franchises n’a aucune valeur légale.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *