Haïti vote mercredi à l’OEA en faveur du maintien du TIAR pour évaluer la crise au Venezuela.

Spread the love

Pendant que la séance de ratification de Fritz William Michel était dans l’impasse mercredi au Sénat, Edmond Bocchit, au même moment, engage le pays à l’extérieur en participant, sans aucun débat dans la société, au renouvellement du Traité Inter-Américain d’Assistance Réciproque (TIAR). Le vote a lieu au siège de l’OEA à Washington, 12 pays ont voté pour, 5 abstentions et 1 absence (Bahamas qui gère les affaires urgentes). Cet instrument international signé mercredi par le ministre démissionnaire des Affaires Etrangères sera-t-il bientôt soumis à l’approbation du Sénat de la République ?

Le document précise qu’il est tenu «d’informer le Conseil de sécurité des Nations Unies du texte de cette résolution et de toutes les activités liées à cette question».

Les États-parties au Traité inter-américain d’assistance réciproque (TIAR) du Conseil permanent de l’Organisation des États américains (OEA) ont approuvé mercredi une résolution visant à créer un organe de consultation du traité et à se réunir pendant la deuxième quinzaine de septembre.

Un communiqué de l’OEA a indiqué que lors du vote de mercredi où des États-affiliés à TIAR, ont participé par le biais de leur ministre des Affaires Etrangères, la résolution a été adoptée par 12 voix (Venezuela, Argentine, Brésil, Chili, Colombie, El Salvador, États-Unis, Guatemala, Haïti, Honduras, Paraguay, République dominicaine) 5 abstentions (Trinité-et-Tobago, Uruguay, Costa Rica, Panama, Pérou) et 1 absent (Bahamas).

Le TIAR est la base de la doctrine de la défense hémisphérique. Il fut signé à Rio de Janeiro en 1947, il est entré en vigueur l’année suivante.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *