Un juge accusé de corruption

Le commissaire du gouvernement près le tribunal de Première Instance de la Croix des Bouquets, Yvon Jean Noel, se trouve malgré lui au centre de l’affaire Nice Simon. M. Jean Noel a été mis en disponibilité par le ministre de la justice suite aux accusations de la Mairesse de Tabarre faisant état de son implication dans des tractations pour empêcher une enquête sur des accusations de corruption.

Les responsables du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) réclament une enquête pour faire la lumière sur les révélations de Mme Simon. Le RNDDH rappelle que M. Jean Noel avait été dénoncé par des citoyens et des avocats au cours de ses précédentes affectations à la Grande Rivière du Nord et à Fort Liberté. Le RNDDH affirme que M. Jean Noel avait été accusé en 2010 de bourrages d’urnes en faveur du candidat Occin Jacques Benjamin. Il était à cette époque président du BEC de Grande Rivière du Nord.

De son côté le chef du Parquet de la Croix des Bouquets révèle que Mme Simon été sous le coup d’une investigation pour des allégations de corruption à la Mairie de Tabarre. Il soutient que l’enquête, réclamée par l’Unite de Lutte contre la Corruption, concerne des détournements de fonds. La Mairesse devrait répondre à une nouvelle convocation avant la fin de cette semaine.

M. Jean Noel nie avoir des liens privilégiés avec M. Yves Léonard assurant qu’il n’avait pas élu domicile à Kingdom Hôtel, appartenant à M. Léonard.

LLM / radio Métropole Haïti

Author: doucefm

Leave a Reply