Le FMI opte pour une hausse graduelle des prix de l’essence

Les responsables du Fonds Monétaire International (FMI) se disent favorable à une suppression progressive de la subvention les carburants. Cette formule du FMI est annoncée suite aux émeutes de la semaine écoulée ayant provoqué le pillage de plusieurs entreprises privées.

Nous continuerons de soutenir Haïti et de coopérer étroitement avec les autorités alors qu’elles développent une stratégie de réforme révisée, a soutenu la porte parole du FMI lors d’un point de presse hier. Il a rappelé que la suppression des subventions sur le carburant devait permettre au gouvernement haïtien de dégager des fonds pour financer des programmes sociaux en faveur de couches vulnérables de la population.

La hausse d’environ 30 à 51 % des prix des produits pétroliers avait provoqué de violentes émeutes le vendredi 6 juillet 2018 principalement dans la région métropolitaine de Port-au-Prince.

Les administrations de René Préval et de Michel Martelly avaient refusé d’ajuster les prix de l’essence qui influent sur les prix du transport en commun et de tous les produits de première nécessité. L’administration de Jovenel Moïse a réalisé une forte hausse des prix de l’essence conformément à l’accord de monitoring paraphé avec le FMI en février 2018.

Les autorités haïtiennes ont suspendu la mesure et rapatrié le projet de budget 2018-2019 qui prenait en compte les nouveaux tarifs sur les produits pétroliers

doucefm

Skip to toolbar