L’ONU condamne les violences en Haïti

Le Président du Conseil de sécurité pour le mois de juillet, M. Olof Skoog (Suède), dans une déclaration a la Presse hier a condamné les violences en Haiti et appelé à un retour au calme.

Les membres du Conseil de sécurité ont fermement condamné la récente poussée de violence en Haïti. Ils ont reconnu le droit de réunion pacifique et condamné tous les actes de violence et attaques qui ont fait plusieurs morts chez les civils, et ont exprimé leurs très sincères condoléances aux familles des victimes. Les membres du Conseil ont lancé un appel en faveur de la cessation immédiate de toutes formes de violence et demandé que les auteurs de ces crimes soient tenus d’en répondre.

Les membres du Conseil ont engagé toutes les parties en Haïti à garder leur calme, à faire preuve de retenue et à éviter tout acte susceptible de contribuer à l’instabilité. Ils ont souligné combien il importait de respecter les principes du droit et de l’ordre démocratique et de ne pas se livrer à la violence ou à des activités criminelles. Ils ont exprimé leur soutien au Gouvernement haïtien qui devra collaborer avec toutes les parties concernées pour rétablir promptement l’ordre, assurer la sécurité des personnes et des biens et surmonter les difficultés auxquelles se heurte le pays.

Les membres du Conseil se sont dits conscients du rôle important que joue la Police nationale d’Haïti, avec l’appui de la Mission des Nations Unies pour l’appui à la justice en Haïti (MINUJUSTH), dans la protection de la population civile et le maintien de l’ordre public.

Les membres du Conseil ont réaffirmé leur soutien à la MINUJUSTH qui, en étroite coopération avec l’équipe de pays des Nations Unies, prête assistance au Gouvernement et à la population d’Haïti dans les efforts qu’ils font pour consolider les acquis de ces dernières années en matière de sécurité, promouvoir l’état de droit et instaurer une stabilité durable dans leur pays.

LLM

doucefm

Skip to toolbar